Poe, Edgar Allan

Histoires extraordinaires - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Le Scarabée d'or (The Gold Bug) est une nouvelle policière et d'aventures d'Edgar Allan Poe, parue en juin 1843 dans le journal de Philadelphie Dollar Newspaper. Poe a gagné un concours organisé par le journal et reçu un prix de 100 dollars, ce qui représente le montant le plus élevé que l'écrivain ait touché pour une nouvelle publiée1. C'est également le texte le plus largement lu du vivant de l'auteur.

Le portrait ovale - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Le Portrait ovale (titre original : The Oval Portrait) est une micronouvelle fantastique écrite par Edgar Allan Poe en 1842, traduite en français par Charles Baudelaire en 1857. Cette nouvelle, qui fait partie des Nouvelles histoires extraordinaires, est une des plus courtes écrites par Edgar Allan Poe : elle ne fait que deux pages dans la publication initiale. Extrait : Mais l’action produisit un effet absolument inattendu.

L'île de la Fée - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

L'île de la Fée est une nouvelle d'Edgar Allan Poe écrite en 1841. Extrait : La musique, – dit Marmontel, dans ces Contes Moraux que nos traducteurs persistent à appeler Moral Tales, comme en dérision de leur esprit, – la musique est le seul des talents qui jouisse de lui-même ; tous les autres veulent des témoins. Il confond ici le plaisir d’entendre des sons agréables avec la puissance de les créer. Pas plus qu’aucun autre talent, la musique n’est capable de donner une complète jouissance, s’il n’y a pas une seconde personne pour en apprécier l’exécution.

Le chat noir - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Le Chat noir (titre original : The Black Cat) est une nouvelle fantastique écrite par Edgar Allan Poe. Elle est publiée pour la première fois en première page de l'édition du 19 août 1843 de l'hebdomadaire The Saturday Evening Post, à Philadelphie. Extrait : Dès mon enfance, j’étais noté pour la docilité et l’humanité de mon caractère. Ma tendresse de cœur était même si remarquable qu’elle avait fait de moi le jouet de mes camarades. J’étais particulièrement fou des animaux, et mes parents m’avaient permis de posséder une grande variété de favoris.

Ligeia - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Ligeia est une nouvelle d'Edgar Allan Poe, publiée pour la première fois en anglais en septembre 1838. Extrait : Je ne puis pas me rappeler, sur mon âme, comment, quand, ni même où je fis pour la première fois connaissance avec lady Ligeia. De longues années se sont écoulées depuis lors, et une grande souffrance a affaibli ma mémoire.

Philosophie de l'ameublement - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Philosophie de l'ameublement (mai 1840) est une nouvelle écrite par Edgar Allan Poe puis traduite par Charles Baudelaire en 1864. Extrait : Dans la décoration intérieure, si ce n’est dans l’architecture extérieure de leurs résidences, les Anglais excellent. Les Italiens n’ont qu’un faible sentiment en dehors des marbres et des couleurs. En France, meliora probant, deteriora sequuntur ; les Français sont une race trop coureuse pour entretenir ces talents domestiques dont ils ont d’ailleurs la très-délicate intelligence, ou du moins le sens élémentaire et juste.

Le diable dans le beffroi - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Le Diable dans le beffroi (The Devil in the Belfry, Philadelphie), est une nouvelle d'Edgar Allan Poe publiée dans le Saturday Chronicle and Mirror of the Times, le 18 mai 1839. Extrait : Chacun sait d’une manière vague que le plus bel endroit du monde est – ou était, hélas ! – le bourg hollandais de Vondervotteimittiss. Cependant, comme il est à quelque distance de toutes les grandes routes, dans une situation pour ainsi dire extraordinaire, il n’y a peut-être qu’un petit nombre de mes lecteurs qui lui aient rendu visite.

Silence - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Silence (Silence - A Fable, Baltimore, Baltimore Book) est une nouelle d'Edgar Allan Poe publiée à l'automne 1837. Extrait : Mais il y a une frontière à leur empire, et cette frontière est une haute forêt, sombre, horrible. Là, comme les vagues autour des Hébrides, les petits arbres sont dans une perpétuelle agitation. Et cependant il n’y a pas de vent dans le ciel. Et les vastes arbres primitifs vacillent éternellement de côté et d’autre avec un fracas puissant. Et de leurs hauts sommets filtre, goutte à goutte, une éternelle rosée.

Quatre bêtes en une - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Quatre bêtes en une (Four Beasts in One - The Homo-Cameleopard, Richmond, Southern Literary Messenger), est une nouvelle d'Edgar Allan Poe publiée en mars 1836. Extrait : Supposons, gracieux lecteur, que nous sommes en l’an du monde trois mil huit cent trente, et, pour quelques minutes, transportés dans le plus fantastique des habitacles humains, dans la remarquable cité d’Antioche. Il est certain qu’il y avait en Syrie et dans d’autres contrées seize villes de ce nom, sans compter celle dont nous avons spécialement à nous occuper.

Le Canard au ballon - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Le Canard au ballon est le titre d'un article de journal écrit par Edgar Allan Poe et publié en 1844. Il racontait la traversée de l'Atlantique en montgolfière en seulement trois jours par Monck Mason. On révéla plus tard que c'était un canular. Extrait : Le grand problème est à la fin résolu ! L’air, aussi bien que la terre et l’Océan, a été conquis par la science, et deviendra pour l’humanité une grande voie commune et commode. L’Atlantique vient d’être traversé en ballon !

Pages