Poe, Edgar Allan

Double assassinat dans la rue Morgue - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Double assassinat dans la rue Morgue (The Murders in the Rue Morgue dans l'édition originale) est une nouvelle d'Edgar Allan Poe, parue en avril 1841 dans le Graham's Magazine, traduite en français d'abord par Isabelle Meunier puis, en 1856, par Charles Baudelaire dans le recueil Histoires extraordinaires. C'est la première apparition du détective inventé par Poe, le Chevalier Dupin qui doit faire face à une histoire de meurtre incompréhensible pour la police.

La lettre volée - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Dans cette nouvelle, le détective Auguste Dupin est informé par G..., le préfet de police de Paris, qu'une lettre de la plus haute importance a été volée dans le boudoir royal. Le moment précis du vol et le voleur sont connus du policier, mais celui-ci est dans l'incapacité d'accabler le coupable. Malgré des fouilles extrêmement minutieuses effectuées au domicile du voleur, G... n'a en effet pas pu retrouver la lettre. Extrait : Nous avons entrepris la maison de chambre en chambre ; nous avons consacré à chacune les nuits de toute une semaine.

Éléonora - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

Éléonora est une nouvelle écrite par Edgar Allan Poe puis traduite par Charles Baudelaire en 1864. Extrait : Je suis issu d'une race qu'ont illustrée une imagination vigoureuse et des passions ardentes. Les hommes m'ont appelé fou ; mais la science ne nous a pas encore appris si la folie est ou n'est pas le sublime de l'intelligence, si presque tout ce qui est la gloire, si tout ce qui est la profondeur, ne vient pas d'une maladie de la pensée, d'un mode de l'esprit exalté aux dépens de l'intellect général.

La barrique d'amontillado - Poe, Edgar Allan - Bibebook cover

La Barrique d'amontillado (The Cask of Amontillado) est une nouvelle d'Edgar Allan Poe publiée pour la première fois en novembre 1846 dans la revue Godey's Lady's Book. L'histoire se déroule dans une ville italienne et a pour sujet la vengeance mortelle d'un homme envers l'un de ses amis l'ayant insulté. Comme pour le Chat noir et le Cœur révélateur, l'histoire nous est contée du point de vue du meurtrier.

Pages