Leblanc, Maurice

La Cagliostro se venge - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

En 1924, Arsène Lupin tombe dans un piège organisé par Joséphine Balsamo avant sa mort. Il rencontre enfin son fils Jean, désormais appelé Félicien Charles, qui se trouve tout d’abord accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, puis opposé à son père sous l’influence d’anciens complices de la comtesse de Cagliostro. Extrait : - Or, vous m'avez déclaré que, vers minuit trois quarts, comme vous étiez à prendre l'air à votre fenêtre, vous avez vu quelqu'un qui ramait sur l'étang et qui est venu atterrir au bout du passage.

Le triangle d’or - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

Un mutilé de guerre, le capitaine Patrice Belval déjoue une tentative d'enlèvement sur une infirmière connue sous le sobriquet de Maman Coralie. Amoureux de la jeune femme, il découvre bientôt que celle-ci est mariée, à l'occasion de l'assassinat sauvage de son mari. Ce crime est lié à une conjuration pour vider la France de ses réserves d'or (la 1re Guerre Mondiale bat son plein) et également à un mystère liant les deux jeunes gens. Extrait : - Un remerciement, mais pas de compliment. Saperlotte, quel mauvais gardien de prison je fais !

Arsène Lupin gentleman cambrioleur - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur est un recueil de neuf nouvelles, écrites par Maurice Leblanc, qui constituent les premières aventures d'Arsène Lupin. La première nouvelle du recueil, L'Arrestation d'Arsène Lupin, est publiée en juillet 1905 dans le journal Je sais tout. Il s'agit de la première nouvelle mettant en œuvre Arsène Lupin. Celle-ci ayant rencontré un réel succès, Maurice Leblanc est encouragé à écrire la suite par son éditeur.

Nouvelles - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

Deux nouvelles de Maurice Lebalnc : L'homme à la peau de bique suivi de Le cabochon d'émeraude. Extrait : L'automobile en effet -- une limousine -- gisait, retournée, démolie, tordue, informe. Près d'elle, le cadavre de la femme. Mais ce qu'il y avait de plus affreux, spectacle ignoble et stupéfiant, c'est que la tête de cette femme était écrasée, aplatie, invisible, sous un bloc de pierre énorme, posé là on ne pouvait savoir par quelle force prodigieuse. Quant à l'homme à la peau de bique, on ne le trouva point.

L'île aux Trente-Cercueils - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

Ce roman paraît en feuilleton dans Le Journal à partir de juin 1919, mais l'auteur y travaillait depuis début 1918. Le volume sort en librairie en octobre 1919. À noter qu'en 1922, il sortira en deux volumes : Véronique et La Pierre miraculeuse. Il relate les aventures de Véronique d'Hergemont, à la recherche de son père et de son fils, déclarés morts en 1902.

La comtesse de Cagliostro - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

Arsène Lupin, jeune amant de Clarisse d'Étigues, sauve une certaine Joséphine Balsamo que le père et le cousin de Clarisse ont tenté de tuer sur ordre de leur maître chanteur, Beaumagnan. Beaumagnan et ses amis étaient des royalistes engagés. Joséphine Pellegrini-Balsamo était comtesse de Cagliostro, née à Palerme le 29 juillet 1788 d’une liaison de Joseph Balsamo et de Joséphine de la Pagerie. Âgée de quelque 106 ans mais en paraissant 30, elle serait une espionne, traîtresse, voleuse et meurtrière, qui aurait profité du secret de longue vie et de jeunesse de Cagliostro.

La demeure mystérieuse - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

La Demeure mystérieuse est un roman policier de Maurice Leblanc, paru en 37 feuilletons quotidiens dans Le Journal du 25 juin au 31 juillet 1928, puis en volume chez Pierre Lafitte en juillet 1929. Il met en scène le gentleman-cambrioleur Arsène Lupin et fait suite à L'Agence Barnett et Cie, dont on retrouve un personnage phare, le brigadier Béchoux. À Paris, en 1907, un enlèvement est commis à l'Opéra durant un défilé de haute couture: la belle chanteuse Régine Aubry est conduite par deux individus dans une maison non-identifiée où on la dépouille de son corselet de diamants.

La femme aux deux sourires - Leblanc, Maurice - Bibebook cover

La Femme aux deux sourires est un roman de Maurice Leblanc, paru dans Le Journal en 46 feuilletons, du 6 juin au 20 août 1932, puis publié pour la première fois chez Laffite en volume in-12, en juillet 1933. L’inspecteur principal Gorgeret est sur la piste de Clara la Blonde, fichée comme la maîtresse du grand Paul, sur la trace duquel elle est susceptible de mettre les policiers qui l’ont prise en filature. Jolie, tournure élégante, cheveux blonds ondulés, yeux bleus, entre 20 et 25 ans, voilà un signalement qui ne pourra pas laisser indifférent un certain monsieur Raoul.

Pages