Éditions Bibebook

4 résultats

Livres numériques

    Un tuteur embarrassé - Dombre, Roger - Bibebook cover

    Roger Dombre, de son vrai nom Mme Andrée Sisson, est l'un des auteurs populaires les plus prolifiques. La critique qualifiait la multitude de nouvelles et romans qu'elle a écrits, d'attachants, originaux et pétillants d'esprit. Extrait : Mon oncle, lui, pouvait avoir affaire ailleurs ; mes tantes aussi, appelées au dehors par les amis à recevoir, les ordres à donner relativement à mes funérailles ; mais Jeanne et Blanche égrenaient leur chapelet auprès de moi et Gui ne quittait pas mon chevet où il se lamentait tout haut. Que faisait donc Robert ?

    Une pupille gênante - Dombre, Roger - Bibebook cover

    Roger Dombre, de son vrai nom Mme Andrée Sisson, est l'un des auteurs populaires les plus prolifiques. La critique qualifiait la multitude de nouvelles et romans qu'elle a écrits, d'attachants, originaux et pétillants d'esprit. Extrait : Mon brave Lazare, je crois, ma parole, qu'on m'a changé ma pupille. Quel petit démon ! Je ne la connaissais pas sous ce nouvel aspect. As-tu vu comme elle a lancé son assiette à terre ? Ça m'a rappelé mon jeune temps, lorsque je faisais de même avec ma soupe. Ah ! ah ! ah !

    La Nounou - Dombre, Roger - Bibebook cover

    Roger Dombre, de son vrai nom Mme Andrée Sisson, est l'un des auteurs populaires les plus prolifiques. La critique qualifiait la multitude de nouvelles et romans qu'elle a écrits, d'attachants, originaux et pétillants d'esprit. Extrait : Cette histoire a eu lieu en 1840 environ sous le règne de Louis-Philippe, dans une forêt de la Bourgogne, alors moins peuplée de cantons et de châteaux, qu'elle ne l'est de nos jours.

    Folla - Dombre, Roger - Bibebook cover

    Roger Dombre, de son vrai nom Mme Andrée Sisson, est l'un des auteurs populaires les plus prolifiques. La critique qualifiait la multitude de nouvelles et romans qu'elle a écrits, d'attachants, originaux et pétillants d'esprit. Extrait : Folla s'en alla toute pénétrée de cette grande pensée de la mort qui en épouvante tant d'autres, et que le paysan, l'homme du travail et des privations, souvent voit approcher avec un calme si résigné.